Les promesses du président Macron concernant l’immobilier

Dans le cadre de son programme électoral, alors qu’il n’a pas encore été élu, l’actuel président Emmanuel Macron avait déjà fait part de ses volontés et engagements en matière d’immobilier et de logement. Loyers, accession à la propriété, construction… voici un résumé des principaux engagements de l’actuel président français en matière de logement.

Construire au bon endroit

Emmanuel Macron souhaite refermer le chapitre des 500 000 logements à construire par an pour se tourner vers des objectifs qualitatifs. Le président et son gouvernement s’attèleront plutôt à répondre aux besoins en logement de certaines localités où la situation est très tendue. Ce qui est le cas à Marseille et en Ile-de-France.

Permettre aux jeunes de trouver plus facilement un logement

L’actuel président a annoncé son engagement de construire pas moins de 80 000 logements pour les jeunes. 75% de ces logements seront destinés à accueillir les étudiants et le reste sera pour les jeunes actifs. Pour y arriver, le président fait appel à la mobilisation des bailleurs sociaux pour la création de logements que les jeunes pourront acquérir sans dépôt de garantie ni de demande de caution.

Procéder à une rénovation massive des logements

Un des engagements du président consiste à encourager et faciliter la rénovation des logements anciens et qui ne répondent plus aux normes exigées actuellement. La stratégie du gouvernement Macron sera axée sur la proposition d’un audit gratuit aux propriétaires en situation de précarité énergétique et la mise en place d’un fonds public qui prendra en charge les dépenses liées aux travaux.

L’exonération de la taxe d’habitation pour 4 français sur 5

Il s’agit de l’un des engagements les plus cités et les plus critiqués du président Macron. Le président prévoit de supprimer la taxe d’habitation pour 80% des Français d’ici 2020. Questionné sur les raisons d’un tel engagement, le président explique qu’il trouve cet impôt injuste. Les collectivités pourront toutefois se rassurer. En effet, en contrepartie du manque à gagner relatif à cette suppression de la taxe d’habitation, le président fait la promesse de verser 10 milliards d’euros par an au profit des collectivités.

Laisser un commentaire